Les maladies de l'échalote

Comme dans toutes les cultures, l’échalote est à la portée de multiples maladies et insectes. Il faut donc traiter les plants. 

Voici les principales maladies de l’échalote : 

orange = présence principale

jaune = présence secondaire 

Le Mildiou

Maladie du feuillage uniquement, qui entraîne l’apparition d’un duvet gris - violacé en milieu de feuille, en conditions humides. La feuille se dessèche très rapidement dans les jours qui suivent. 

Localisation dans le temps: 

 

Janv

Févr Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
                 

 

Biologie: 

Le champignon se conserve dans le sol sur les débris de culture (jusqu’à 4/5 ans sous forme d’oospores). Les bulbes d’échalotes sont porteurs de la maladie en conservation sous forme de mycélium, sans que cela n’affecte visuellement le bulbe. Le trempage des bulbes à l’eau chaude pendant 2h à 40°C réduit de manière importante la transmission par le plant.Les 1er symptômes s’observent  le plus souvent sur l’échalote ver la mi-mai (contaminations primaires) en conditions climatiques humides : les spores sont alors disséminées par le vent. Sur feuillage non protégé, une infection peut se produire. Il se passe ensuite 10 à 17 jours d’incubation au bout desquels on observera début juin, l’émission du duvet gris caractéristique sur la feuille à la faveur d’une petite pluie ou de la rosée (sporulation de nuit).La pression de la maladie augmente ensuite courant juin sur échalote et oignon, si le temps se maintient humide et doux comme en 2004. La maladie évolue alors en foyer avec dessèchement complet du feuillage. 

Lutte : 

 -      Rotation culturale sur 4-5 ans (3 années minimum)

 -      Trempage des plants dans de l’eau chaude : 2h à + 40°C (44°C maxi)

 -      Emploi de variétés moins sensibles : Jermor < Longor < Mikor < Arvro

 -      Fertilisation azotée mesurée (pour éviter une végétation excessive)

 -      Désherbage soigné pour une bonne aération de la culture

 -      Protection fongicide préventive à partir de mi-mai pour les échalotes plantées en février - mars ; à partir de fin mai pour les plantations d’échalotes plus tardives. La protection est à maintenir jusqu’au stade de tombaison des feuilles.   

Botrytis Allii

Champignon qui se développe sur les allium en cours de culture.Sur échalotes en début de végétation, les bulbes malades présentent un dépérissement : feuilles fines et peu vigoureuses, bulbes évoluant en pourriture. Au cours du grossissement des bulbes - fils, on observe ds symptômes sur les collets ou directement sur les bulbes. Les variétés ½ longues montrent souvent un rougissement anormal des écailles quand une attaque est déclarée. Le symptôme caractéristique est la moisissure gris foncé observée sur les écailles qui évolue vers le cœur du bulbe. 

Localisation dans le temps: 

Janv

Févr Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
Evolution en conservation   Contamination au champ   Evolution des symptômes en conservation

Biologie:

 Les sources de contamination peuvent être le plant d’échalote ou la graine d’oignon, mais aussi le sol (conservation des sclérotes dans le sol pendant 2 à 5 ans selon les sources bibliographiques) ainsi que l’environnement (contamination par le vent en conditions humides). Une fois contaminées, les plantes développent des symptômes sur collet et/ou sur bulbes, qui deviennent de plus en plus sévères dans la durée, jusqu’à la pourriture complète des bulbes de conservation. 

Lutte: 

 -      Rotation culturale (sur 5 ans idéalement, 3 ans minimum)

 -      Renouvellement du plant

 -      Tri soigné des bulbes d’échalote à l’eau chaude + fongicide 2h à 40-44°C

 -      Fertilisation azotée mesurée (pour éviter végétation excessive)

 -      Epuration au champ des parcelles de multiplication de plant d’échalotes 5-6 semaines après plantation

 -      Traitements fongicides spécifiques en début de culture

 -      Thermothérapie au silo en début de période de conservation (4 jours à 36°C, 5 jours ½ à 33°C ou 7 jours à 30°)  

Botrytis Squamosa

Cette maladie s’observe par temps doux et humide. Des tâches blanches, rondes à ovales et légèrement en creux apparaissent sur les vieilles feuilles dans un 1er temps. Leur diamètre oscille entre 1 et 4mm et leur contour est très régulier. A ne pas confondre avec des impacts de grêle, à contour anguleux et situés sur un seul côté de la feuille en général.  

Localisation dans le temps:

Janv

Févr Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
                   
 

 

Biologie:

  Le champignon se conserve dans le sol sous forme de petits sclérotes sur les débris de culture pendant plusieurs années. Les bulbes peuvent être porteurs de la maladie sans déclarer de symptôme en conservation. L’attaque peut être très précoce en végétation et se déclarer à des températures basses (dès 6°C), si la feuille reste humide plus de 15h sans interruption (brouillards persistants). Des températures supérieures à 25°C limitent l’évolution de la maladie. La durée du cycle de la maladie est de 5 à 12 jours. Les tâches deviennent alors plus nombreuses vers la pointe de la feuille qui se dessèche rapidement par la suite. Les 1er foyers sont de taille réduite : 1 à 2m de diamètre.Sur échalote, les dégâts les plus importants sont observés en fin de cycle et après tombaison (le feuillage reste humide plus longtemps), causant un dessèchement prématuré du feuillage certaines années.

 Lutte: 

 -      Rotation culturale sur 4-5 ans (3 ans minimum)

 -      Fertilisation azotée mesurée

 -      Protection fongicide dès que le feuillage atteint 15-20cm de hauteur, avec des produits préventifs de contact. Le Botrytis Squamosa est actuellement résistant aux principaux anti-botrytis systémiques ou curatifs de contact  

Fusariose

Le champignon se contracte au champs, il détruit le système racinaire, plutôt en fin de culture : le plateau devient vitreux et gris et une moisissure s’y développe. Cette moisissure est en général plus visible après récolte. Pendant la phase de conservation, le bulbe se dessèche progressivement. Les variétés longues sont plus sensibles que les variétés ½ longues. 

Localisation dans le temps: 

Janv

Févr Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
                     

Biologie:

  La maladie se transmet essentiellement par le plant, mais le sol peut être à l’origine de la contamination, car le champignon peut s’y conserver plusieurs années. La fusariose se déclare quand le sol atteint des t°C entre 15 et 30°C. Les dégâts sont plus importants quand il y a des tassements du sol.

  Lutte:

  -      Renouvellement du plant

 -      Choix de variétés moins sensibles

 -      Trempage du plant avec fongicide spécifique

 -      Rotation culturale 

Bactériose de conservation

Les bulbes développent une pourriture molle de couleur marron clair en cours de conservation. Les premiers symptômes s’observent en général sur la 1ère écaille sous les tuniques sèches. Les gros bulbes (+ 40) et les doubles sont plus sensibles (gros collets).  

 Biologie:

  La bactérie se multiplie sur les feuilles dans un 1er temps sans créer de symptômes. En fin de culture, si les conditions climatiques sont favorables (chaleur et humidité), elle gagne les collets des bulbes, puis les écailles. Les bulbes plantés sont parfois à l’origine de la contamination (porteurs sains). 

Lutte:

  -    Densités de plantation adaptées pour produire du calibre moyen (collets plus fins)

 -      Pulvérisation de fongicides à base de cuivre en fin de culture avant tombaison

 -      Arrachage précoce (1/2 sec)  

74 votes. Moyenne 3.14 sur 5.

Commentaires (5)

1. thomas 25/11/2010

super cite !merci

2. montoux 30/04/2011

Bonjour je comprend pas les feuilles de me échalote noircisse que pui je faire pour empêcher cela ?
Merci

3. isabelle 28/07/2011

A l' arrachage mes échalottes ont des petits vers et semblent déjà mal se conserver . Que faire pour bien les conserver ?

4. zOMBRE CYRILLE 22/09/2011

j'ai isolé fusarium oxysporuu.f sp. et solani sur des bulbes d'oignon pourris mais j'aimerais connaitre quelle est la variante de ces 2 fusarium dont j'ai isolé. Je suis etudiant a Ouagadougou au Burkina Faso mon thème est l'impact de la pourriture du bulbe d'oignon et application de lutte chimique et utilisation d'extraits végétaux et D'huile essentielle

5. Jean-Philippe 09/08/2012

Quelqu'un peut-il me dire à quelle maladie correspond des échalotes "échaudées" (terme employé ici en Charente Maritime) ? Ce qui y ressemble le plus semble être la "bactériose de conservation. Des cultivateurs m' ont conseillé un arrachage plus précoce. Avis éclairé bienvenu. Merci.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

__BM__